Facebook
YouTube
Instagram

Comment devenir soigneur animalier ?


Vous souhaitez travailler dans un parc zoologique et vous occuper d’animaux sauvages ? Il est probable que le métier de soigneur animalier vous intéresse. Depuis quelques années, cette profession est médiatisée par des séries et des reportages télévisées. Mais ce métier de passion reste encore peu connue du grand public. Cet article vous présente quelles sont les activités du soigneur animalier. Et quelles sont les formations à choisir pour travailler dans un zoo. Nous vous souhaitons bonne lecture.

Les activités quotidiennes d’un soigneur animalier

Le soigneur animalier – nommé en Suisse le gardien de zoo – est un auxiliaire d’élevage qui travaille dans un parc zoologique. Mais l’on peut aussi rencontrer des soigneurs animaliers dans des élevages non ouverts au public. C’est le cas d’animalerie de laboratoire par exemple.

Nourrir les animaux

En parc zoologique, le soigneur animalier s’occupe de :

  • préparer les rations
  • distribuer les aliments aux animaux
  • vérifier leur état de santé

Un grand soin est apporté à la propreté des aliments distribués. Mais aussi au respect des besoins nutritionnels de chaque animal.

Nettoyer les installations d’élevage

Une fois que les animaux sont nourris, le soigneur animalier doit nettoyer les installations. C’est-à-dire les volières, les enclos, les bassins, les terrariums et les autres cages.

Pour rester en bonne santé, les animaux sauvages ont besoin de vivre dans un habitat maintenu propre. Et les nettoyage sont parfois quotidiens pour certaines espèces.

Enrichir le milieu captif

Le soigneur animalier doit aussi veiller à ce que les animaux ne s’ennuient pas. La captivité est souvent à l’origine de monotonie. Il faut donc introduire régulièrement dans les enclos des enrichissements. Mais pour que la distraction donnent de bons résultats, il faut connaître les besoins des animaux.

Entraîner certains animaux

Lorsque le soigneur animalier travaille avec des animaux de grande taille et potentiellement dangereux, il pratique aussi l’entraînement avec ceux-ci. Il s’agit d’habituer des animaux pour qu’ils réagissent à des ordres. On peut alors pratiquer des pesées et des auscultations sans avoir besoin de capturer un animal. C’est plus sûr et moins stressant pour l’animal et son soigneur.

Animer des ateliers pédagogiques

Le soigneur animalier peut aussi animer des ateliers pédagogiques et des nourrissages commentés. Il devient alors animateur pendant quelques minutes ou plusieurs heures.

Pour être un bon animateur, il est indispensable de savoir parler en public. Il faut aussi bien connaître les animaux pour renseigner les visiteurs sur chaque espèce maintenue dans l’établissement.

Les activités exceptionnelles d’un soigneur animalier

La vie d’un parc zoologique ne s’écoule pas comme un long fleuve tranquille. Les incidents doivent être solutionnés au plus vite. Heureusement de nombreux corps de métier interviennent en cas de besoin. Mais bien souvent, le soigneur animalier peut apporter son aide.

Aider à soigner un animal

Le soigneur animalier n’est pas un vétérinaire. Mais il lui arrive d’aider ce dernier lorsqu’il est nécessaire de capturer un animal pour le soigner. Le soigneur animalier peut aussi assister le vétérinaire comme le ferait un auxiliaire vétérinaire.

Enfin, le soigneur animalier peut donner les médicaments qui ont été prescrits. Il peut aussi changer un pansement et surveiller la cicatrisation d’une plaie. Mais il ne peut pas faire d’opération ni même d’injection.

Entretenir les jardins

Les enclos et leurs abords sont souvent plantés d’arbustes et d’arbres. Une importante diversité végétale est cultivée dans les parcs zoologiques. Certains zoos sont aussi des jardins botaniques importants et reconnus. C’est le cas du Jardin zoologique tropical de La Londe.

S’il n’existe pas un service et une équipe dédiée à l’entretien des jardins et des plantations, le soigneur animalier sera sollicité pour tailler les plantes et garder les abords des enclos esthétiques. Il faut parfois couper des branches ou des arbres pour éviter qu’ils ne tombent sur une barrière ou un bâtiment.

Construire ou réparer des enclos

En plus d’avoir la main verte, il est conseillé de savoir bricoler. Lorsqu’un enclos n’est pas trop grand, le soigneur animalier peut se lancer dans sa construction intégrale. Il peut alors mettre en place les clôtures et édifier des volières. Il s’occupe aussi de l’aménagement intérieur des enclos en y disposant le substrat et des perchoirs.

Bien entendu, le temps et la météo usent les matériaux. Sans parler que beaucoup d’animaux apprécient de grignoter tout ce qui est à porté de patte ou de bec. Il faut donc réparer régulièrement les installations. Parfois dans l’urgence afin d’éviter qu’un animal se blesse.

Les formations pour travailler comme soigneur animalier

Si la présentation du métier de soigneur animalier ne vous a pas fait peur, vous êtes sans doute disposé à travailler dans un parc zoologique avec des animaux sauvages. Mais quelles sont les formations pour atteindre plus rapidement cet objectif ?

Pour devenir soigneur animalier, plusieurs écoles et centres de formation proposent des cursus spécialisés. Les écoles les plus connues sont la MFR de Carquefou, le CFPPA de Vendôme et le CFPPA de Gramat.

Ces trois établissements délivrent des titres professionnels reconnus par l’État. D’autres écoles proposent aussi des formations de soigneur animaliers. Pour découvrir les établissements en France et en Belgique, cliquez sur ce lien.

Ces écoles reçoivent chaque année de nombreux dossiers de candidature. La sélection est rude. L’un des critères de sélection est le nombre des stages que le candidat a effectué. Plus vous aurez de l’expérience dans des zoos ou des fermes pédagogiques, plus vos chances de satisfaire le jury d’admission seront élevées.

Un autre critère est votre connaissance du métier et de l’environnement professionnel. On peut en apprendre beaucoup durant des stages. Mais si vous souhaitez devenir incollable sur le fonctionnement d’un parc zoologique, au sujet des programmes d’élevage en captivité ou bien en santé animale, mieux vaut suivre une formation préparatoire. Pour en savoir plus, consultez ce site.

Mais sachez qu’il est encore possible de devenir soigneur animalier sans passer par une école spécialisée. Ce métier peut s’apprendre sur le tas. Mais pour cela il faut être rigoureux, autonome et s’adapter aux changements.

Pour résumer

Le métier de soigneur animalier est très attractif. Chaque année, les parcs zoologiques reçoivent un grand nombre de demande de stage ou d’embauche. Malheureusement, le nombre des places est comparativement faible. Il faut donc correctement se préparer pour trouver un emploi. Passer par une école ou un centre de formation est un plus. Mais vous serez au final jugé sur vos attitudes au travail.

Après quelques années d’expérience, il devient plus facile de changer d’établissement. Les soigneurs animaliers les plus expérimentés deviennent par la suite responsable animalier ou capacitaire. Ils devront alors gérer une équipe et s’occuper du suivi des stocks d’aliments et d’autres fournitures. Les responsabilités ne manquent pas dans un zoo.

Nous espérons que la lecture de cet article vous aura renseigné sur le métier de soigneur animalier en parc zoologique. Nous vous remercions pour le temps consacré. À bientôt.


Une réponse à “Comment devenir soigneur animalier ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WC Captcha 16 − 15 =